Comment construire un génome

Un ensemble puissant d’outils moléculaires aide les biologistes à assembler de l’ADN de différentes tailles, à partir de l’échelle du gène jusqu’à l’échelle chromosomique. La levure Saccharomyces cerevisiae est au centre d’un projet visant à synthétiser l’un des premiers génomes artificiels non bactériens. Leslie Mitchell n’avait pas l’intention de faire un postdoc. Après avoir terminé son doctorat à l’Université d’Ottawa, elle avait l’intention d’aller travailler pour l’industrie. C’est alors qu’un membre de son comité de thèse, le généticien Jef Boeke, l’a invitée à joindre son équipe à l’Université Johns Hopkins à Baltimore. Boeke a été le fer de lance d’un effort ambitieux pour concevoir et construire un génome entier de levure à partir de zéro, connu sous le nom de projet Sc2.0. C’était une occasion unique, et elle ne pouvait pas refuser. « Je pensais que c’était la façon la plus cool d’étudier la biologie et de vraiment la comprendre », dit-elle. Huit ans plus tard, le laboratoire Boeke (aujourd’hui au Langone Medical Center de l’Université de New York à New York) et ses collaborateurs en Europe, en Asie et en Australie sont sur le point de produire des versions recodées des 16 chromosomes Saccharomyces cerevisiae, ainsi qu’un 17e, artificiel, ‘néochromosome’.

https://www.nature.com/articles/d41586-020-00511-9?utm_source=twt_nnc&utm_medium=social&utm_campaign=naturenews&sf230551587=1