La technologie de dépistage génétique progresse rapidement. Les règles doivent suivre.

La recherche du soi-disant Golden State Killer — qui aurait violé des dizaines de femmes et aurait tué au moins 12 personnes dans les années ‘70 et ‘80 — était dans l’impasse lorsque les enquêteurs ont décidé de faire un test d’ADN des preuves d’une scène de crime à partir des données génétiques de GEDmatch, un site Web qui recueille des échantillons obtenus sur une base volontaire. Finalement, cette technique a aidé les enquêteurs à résoudre l’un des plus célèbres cas non résolus de l’histoire récente, mais elle a aussi soulevé des questions importantes sur les droits à la vie privée des clients. Quand et comment les compagnies de tests génétiques devraient-elles partager des données avec des tiers tels que des chercheurs, des responsables de sites Web ou des représentants de la loi ? Et les compagnies ont-elles l’obligation d’informer leurs utilisateurs lorsque leurs informations ont été partagées  ?

https://www.washingtonpost.com/opinions/genetic-testing-technology-is-progressing-rapidly-the-rules-need-to-keep-up/2018/09/04/4a9baeee-9caa-11e8-b60b-1c897f17e185_story.html?utm_term=.0ec04d66db3c