Les scientifiques collectent l’odeur génétique des punaises envahissantes

Une nouvelle méthode qui teste l’ADN des insectes sur les fermes pourrait « révolutionner » la surveillance des ravageurs dans l’agriculture. L’ADN qui se détache des punaises marbrées brunes peut être détecté dans l’eau qu’utilisent les agriculteurs pour laver les récoltes avant que les parasites envahissent complètement la ferme. Ces punaises, originaires de l’Asie orientale, ont causé la perte de récoltes entières aux agriculteurs et lorsque ceux-ci se rendent compte de l’invasion, il est trop tard pour faire quoi que ce soit. Mais des chercheurs de l’Université Rutgers ont découvert que l’échantillonnage de l’ADN environnemental pourrait être capable de détecter les parasites dès leur apparition.

https://www.scientificamerican.com/article/scientists-pick-up-the-genetic-scent-of-stinkbug-invaders/