Un biomarqueur de cellules souches prédit la réaction des patients atteints de leucémie à la chimio

Des chercheurs du Toronto’s Princess Margaret Cancer Centre ont découvert un nouveau biomarqueur qui permet de prédire si les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë répondront au traitement standard. Il pourrait aider à identifier quels patients pourraient  s’inscrire directement aux essais cliniques sans passer par la chimio ordinaire. Le nouveau biomarqueur, surnommé LSC17, est dérivé de cellules souches de la leucémie. Les chercheurs ont déclaré dans un communiqué que le LSC17 pourrait devenir le nouvel outil d’« évaluation du risque » permettant de prédire en quelques jours comment un patient répondra aux traitements. Les cliniciens pourraient ensuite diriger les patients qui sont moins susceptibles de répondre à la chimio vers des essais cliniques testant de nouvelles stratégies de traitement. Les patients ayant des scores élevés étaient plus susceptibles d’avoir de pauvres résultats avec un traitement standard, tandis que ceux ayant de faibles scores prédisaient que les patients auraient de bons résultats avec la chimio et obtiendraient des rémissions à long terme.

http://www.nature.com/nature/journal/vaop/ncurrent/full/nature20598.html#affil-auth