Une greffe prometteuse pour les gens atteints de cancers du sang

Des Québécois atteints de cancers du sang qui étaient probablement condamnés sont maintenant sur la voie de la guérison, après une greffe de cellules souches « nouvelle génération », effectuée selon un processus utilisant une molécule découverte dans un institut de recherche de l’Université de Montréal. Cette greffe a réduit « significativement » les complications chez 21 sur 22 patients ayant participé à des essais cliniques de phase 1 et 2 réalisés en sol québécois. « Le succès a dépassé nos espérances », a déclaré le docteur Guy Sauvageau, qui a découvert la molécule ayant rendu cette greffe possible. Baptisée « UM171 », la molécule est issue de travaux réalisés à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM) où il est chercheur. L’hématologue est aussi professeur à la Faculté de médecine de l’UdeM. La découverte avait fait grand bruit en 2014 et avait valu à son codécouvreur, le docteur Guy Sauvageau, le titre de chercheur de l’année décerné par Radio-Canada. Certains entrevoyaient à ce moment une véritable révolution dans le domaine de la greffe.

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201911/05/01-5248489-une-greffe-prometteuse-pour-les-gens-atteints-de-cancers-du-sang.php