Les soins de santé personnalisés.

Les découvertes et les innovations en biologie moléculaire associées aux grandes possibilités des technologies de l’information et des communications (TIC) nous permettent d’envisager des soins de santé personnalisés, à la fois Prédictifs, Préventifs, Personnalisés et Participatifs (aussi appelée médecine des 4P – expression formulée par Dr Lee Hood, P4 Medicine Institute). À ce titre, les soins de santé personnalisés représentent pour plusieurs une approche révolutionnaire qui changera fondamentalement la gestion de la santé, de la maladie et de la pratique médicale (Bergman, 2010).
Soins de santé 4P

LES 4P DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS

  • Prédictifs : identification des risques individuels de développer certaines maladies fondée sur le profil génétique et autres informations propres à la personne
  • Préventifs : méthodes et traitements permettant d’éviter, de réduire ou de surveiller les risques de développer certaines maladies
  • Personnalisés : interventions cliniques en fonction des caractéristiques génétiques, médicales et environnementales propres à chaque patient, et du profil génomique de ses problèmes de santé
  • Participatifs : une approche où le citoyen participe pleinement à la gestion de sa propre santé

La biologie moléculaire : comprendre le code de la vie humaine

La recherche en biologie moléculaire repoussent sans cesse les frontières de la connaissance du corps humain, de son fonctionnement, de ses maladies et de son interaction avec son environnement. Alors qu’il y a seulement 10 ans (2003), il a fallu plus de 13 ans et 2,7 milliards $ pour mener à terme le Projet du génome humain, la technologie est sur le point de permettre de décoder le génome d’un individu en 24 heures pour moins de 1000 $.

La génomique porte autant sur les caractéristiques et anomalies génétiques des personnes  que sur les particularités génomiques de leurs maladies. Les chercheurs s’affairent à identifier les gènes, protéines et autres biomarqueurs caractéristiques de tumeurs, infections, dysfonctionnements et prédispositions aux maladies du corps humain. Cette information permettra de mieux identifier, prévenir, et traiter les problèmes de santé.

Des outils d’accompagnement à la décision pour orienter le traitement

En ce moment, il est bien connu que l’efficacité des traitements, toutes maladies confondues, se situe entre 30 % et 50 %. Ces faibles taux d’efficacité s’expliquent par le fait que la grande majorité des médicaments ont été développés pour la population générale, alors que les patients ne répondent pas tous de la même façon aux traitements. En effet, bien que tous les humains partagent un code génétique commun à 99,9 %, le 0,1 % de différence, associé aux différents attributs génomiques des maladies, a un impact considérable sur la réponse au traitement.

À titre d’exemple, notons le test KRAS pour le cancer du côlon métastatique. Les études ont démontré que les traitements Vectibix® (panitumumab) et Erbitux® (cetuximab) sont peu efficaces chez 40 % des patients atteints d’un cancer du côlon métastatique, car leur tumeur présente a forme mutée du gène KRAS. Il est donc recommandé que seuls les patients qui ont la forme normale (non mutée) du gène soient traités avec ces médicaments combinés à la chimiothérapie.

Les TIC : saisir et interpréter l’information de la santé

Les nouvelles technologies de l’information et des communications permettent d’accéder à de très nombreuses données et de les utiliser dans le cadre de la gestion de la santé. On pense au dossier de santé patient qui un jour mettra en lien tous les résultats des consultations médicales et pharmaceutiques qu’une personne aura eu cours de sa vie. Le médecin sera alors en mesure d’utiliser toute cette information pour proposer des approches et traitements qui tiendront compte de l’ensemble du vécu médical d’un patient. Un suivi plus assidu sera aussi possible avec des appareils de mesure des signes vitaux à distance liés par Internet ou réseau mobile que le patient pourra porter sur lui.

La mise en relation des grandes bases de données de santé ouvre également la voie à une meilleure compréhension des indicateurs et de l’évolution de la santé des populations, ce qui permettra de développer des politiques publiques plus ciblées.

Des avantages cliniques indéniables

Au plan clinique, les approches en soins de santé personnalisés permettront :  

  • d’identifier les risques individuels de développer certaines maladies et ainsi adopter des méthodes préventives pour éviter ces maladies;
  • de dépister et diagnostiquer plus hâtivement et de façon moins invasive l’apparition des maladies, ce qui permettra de prendre en charge un patient plus rapidement avec de meilleures chances de guérison;
  • de déterminer les médicaments et traitements qui seront les plus efficaces et comporteront le moins d’effets secondaires en fonction des particularités du patient et de sa maladie;
  • de surveiller de façon plus étroite l’évolution de certains problèmes de santé, et permettre ainsi une intervention appropriée au bon moment.

À l’heure actuelle, il existe sur le marché mondial plus de 70 médicaments, traitements et tests  diagnostiques de soins de santé personnalisés. De nombreux autres sont en phase de développement, d’évaluation clinique ou en attende de validation.

La santé citoyenne

Les soins de santé personnalisés s’inscrivent dans une nouvelle dynamique qui prend en compte l’environnement d’une personne, son mode de vie, son alimentation, ses valeurs, et les nombreux renseignements médicaux qu’elle peut accumuler au cours de sa vie. Dans cette approche, le citoyen participe activement à la gestion de sa propre santé. Il cesse d’être un simple bénéficaire de la médecine et devient un acteur de premier plan de sa santé. On ne parle plus alors de patient, mais de citoyen.

Ma santé

Des avantages socio-économiques majeurs

Les soins de santé personnalisés constituent une réponse particulièrement adaptée aux défis de santé du 21e siècle, en particulier en ce qui a trait aux maladies chroniques et au vieillissement, qui représentent la plus importante cause de morbidité et de mortalité, et d’utilisation des services de santé des sociétés avancées. Les soins de santé personnalisés fondent l’espoir de mieux contrôler l’augmentation des coûts de santé en optimisant l’utilisation des sommes allouées à la santé tout en améliorant la santé des citoyens et de la population.

Pour aller plus loin…